Huit mois plus tard, force est de constater que les circonstances ont joué en faveur de l’entreprise de Beloeil et maintenant aussi à Saint-Georges de Beauce, qui en est à sa 16e année d’existence.